Happy Valley: Revenons à nos moutons

Une fois de plus, Happy Valley ne déçoit pas.

happy_valley_canal

My gosh, cette saison 2 est aussi ab fab que la première. Ce polar atypique signé Sally Wainwright (Scott & Bailey) reste dans le quotidien déprimant d’une bourgade du Yorkshire. Ann, la victime des épisodes précédents, rejoint les rangs de la police. Catherine (l’extraordinaire Sarah Lancashire) y commence par une chasse au mouton surréaliste.  Tommy Lee Royce, violeur de sa fille, tente de détourner son petit-fils Ryan. Les relations avec sa sœur sont tendues. On lui tombe sur le râble dans son propre commissariat. Durant six épisodes, cette flic quinqua va passer par tous les registres. Catherine dépasse les bornes, secourt des prostituées, dérape. Forte et fragile, imbuvable et généreuse… Une prouesse d’écriture, comme seuls les Anglais peuvent nous en offrir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité