Spielberg raconte le scandale des Pentagon Papers

Une ode à la presse d’investigation et à la femme sous forme de thriller haletant.

pentagon_papiers_prod

À l’heure où Trump remet en cause la liberté de la presse par ses attaques continuelles, ce passionnant récit de Spielberg, tiré du fait réel d’un scandale d’État à propos du Vietnam en 1972, rappelle avec justesse que le journalisme d’investigation reste un véritable garant de nos démocraties. Racontant conjointement les débuts de “lanceur d’alerte” du Washington Post, et l’émancipation progressive de Katherine Graham (extraordinaire Meryl Streep!), sa directrice et première femme à la tête d’un journal américain d’une telle importance, Spielberg prouve qu’il demeure le roi du storytelling. Avançant ses pions comme sur un échiquier, le père d’E.T. joue sur nos nerfs avec un double arc narratif passionnant. D’un côté, la course contre la montre du rédacteur en chef du Post, Bradley (Tom Hanks, déterminé), pour mettre à jour ce scandale qui touche les plus hautes instances. Et de l’autre, l’accession à la liberté d’une Graham traitée par ses homologues masculins avec la pire des condescendances. Autant dire que le réalisateur fait un magnifique coup double.

Sur le même sujet
Plus d'actualité