La fabuleuse histoire : à quoi ressemblait la maison de nos ancêtres?

Pour transmettre l'histoire en s'amusant, Stéphane Bern s’immerge dans le passé.

fabuleuse_f2

Passionné par les rois et les reines, Stéphane Bern est toujours prêt à élargir son champ de connaissances. Il en fait encore la preuve dans La fabuleuse histoire, un divertissement instructif qui ne lésine pas sur les moyens. Le concept de l’émission passe par la reconstitution historique. Ce qui implique pour Stéphane Bern et ses deux acolytes – Églantine Éméyé et Thomas Lecointe dans ce cas – de se fondre dans un décor de type gallo-romain ou Renaissance, et d’apprendre à vivre comme “avant”, quitte à se déguiser de manière légèrement ridicule. Dans ce numéro, le thème porte sur l’habitat et la manière de vivre à la maison. Les animateurs et le jeune décorateur se lancent dans un voyage à travers le temps où ils remarquent que le foyer a bien évolué sur plusieurs siècles.

Dans la première partie, le dépaysement est garanti: un toit de chaume et des murs en torchis sans fenêtres. Les Gaulois n’avaient pas le choix, ils devaient mettre la main à la pâte pour construire leur maison. Ce sera le premier défi de Stéphane, Églantine et Thomas. Ce qui devrait plaire aux deux invités puisque l’une est passionnée de brocante et l’autre un expert en bricolage. Ensuite, la fine équipe se retrouve à l’intérieur d’un château. Premier constat: on n’y voit pas grand-chose. Il faut donc fabriquer le seul moyen de s’éclairer: la bougie. Lors de cette expérience inédite, il est intéressant de constater les grosses transformations survenues petit à petit dans notre habitat – la chambre à coucher par exemple, n’a fait son apparition qu’au Moyen Âge -, et les inventions qu’on tient aujourd’hui pour acquises et qui ont bouleversé la vie quotidienne, comme le gaz ou l’électricité. Un bon point à la précision des reconstitutions de scènes d’époque, qui font revivre le passé avec un maximum de vérité.

Sur le même sujet
Plus d'actualité