USA, la loi des armes

Si la NRA est surpuissante aux USA, des lycéens s’organisent pour faire trembler ce lobby pro-armes.

loui_armes_fr5

Si l’on a pu croire que Bowling for Columbine, le film coup de poing de Michael Moore sur le contrôle des armes sorti en 2002, avait éveillé les consciences, il semble que le débat continue de gagner en intensité aux États-Unis. Car si les treize victimes de Columbine restent en mémoire, la fréquence des attaques ne faiblit pas dans les écoles. Au contraire, la plus meurtrière d’entre elles a eu lieu l’an dernier. Nikola Cruz, 18 ans, abattait froidement 17 de ses camarades dans son lycée de Parkland en Floride. Mais une saine colère est sortie de ce drame et les élèves de Parkland ont décidé de demander des comptes à la NRA (National Riffle Association), l’ultra puissant lobby pro-armes américain. Marina Carrère d’Encausse plonge au cœur de cette fronde inédite appelée à se généraliser et à, peut-être, faire enfin pencher la balance du côté des défenseurs d’une société désarmée.

Le film évalue également l’impact que possède aujourd’hui la NRA sur la politique américaine. Alors qu’il est de notoriété publique qu’elle a participé à la campagne du républicain Donald Trump, à hauteur de trente millions de dollars, elle ne cache pas soutenir chaque candidat favorable à la défense du fameux “second amendement”, permettant à chaque citoyen de posséder une arme. Forte de ses cinq millions d’adhérents, la NRA, autrefois présidée par l’acteur Charlton Heston, ne craint pas grand monde. Elle continue également de nier, avec une certaine arrogance, le lien entre le nombre incroyablement élevé d’actes de violence aux États-Unis et le port d’arme. Ses rapports avec une partie de l’élite américaine et son statut d’association des droits civiques, instauré lors de sa création en 1871, lui offre un confortable cocon de protection qu’il sera difficile de briser. Mais les lycéens nous prouvent actuellement qu’ils ont de la ressource, alors pourquoi pas ? 

Sur le même sujet
Plus d'actualité