Cancer du sein : la vie avant tout

Débat autour du cancer du sein, maladie qui touche une femme sur neuf en Europe. 

cander_fr2

France 2 propose une soirée à thème pas forcément joyeux mais nécessaire : le cancer du sein. En première partie de soirée, la chaîne propose Ma mère, le crabe et moi, adaptation sur grand écran du roman éponyme. Le long métrage raconte le combat d’une mère (incarnée par Émilie Dequenne) contre la maladie. Elle peut compter sur le soutien indéfectible de sa fille (Lorette Nyssen). Dans la foulée, Julian Bugier animera un débat sur ce fameux cancer du sein. Des témoins viendront partager leur histoire. Les récits sont aussi nombreux que divers, car cette maladie est malheureusement une épreuve bien trop commune. 

En Europe, on estime qu’une femme sur neuf en souffrira. Elle touche en grande majorité des femmes (c’est d’ailleurs le cancer dont souffrent le plus les femmes) mais les hommes ne sont pas immunisés. Il y a quelques années, les chiffres de l’OMS indiquaient que la Belgique comptait le plus haut taux de cancer du sein au monde. Soit plus de 10.500 cas recensés chaque année, pour environ 2.300 décès. En France, le constat n’est pas tellement meilleur: on compte plus de 60.000 cas par an pour environ 12.000 décès. À quel point faut-il être vigilant 2/3 des cancers du sein frappent après la ménopause. Le dépistage systématique après un certain âge est donc essentiel. D’autant que, plus la maladie est prise tôt, meilleures sont les chances de rétablissement. Les campagnes de sensibilisation et la recherche sont également cruciales. L’accompagnement de l’après maladie aussi. Car cancer du sein peut vouloir dire mastectomie(s) et/ou hystérectomie. Des opérations qui touchent au cœur de l’identité. Nombreuses l’affirment: se reconstruire en tant que femme exige un dur travail sur soi. C’est aussi de cette lutte quotidienne que viendront parler les invités de ce soir. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité