La reprise : hymne insensé à Ihsane

Le dramaturge suisse Milo Rau reconstitue l’assassinat homophobe d’Ihsane Jarfi sur scène.

La reprise ©RTBF

Avril 2012, la Belgique est secouée par l’annonce du meurtre d’Ihsane Jarfi. Retrouvé au coin d’un bois de la région liégeoise, le corps du jeune homme, laissé nu, porte des marques de coups et blessures extrêmes. Une dizaine de jours auparavant, il a fait « l’erreur » de quitter un bar gay pour monter dans une voiture grise en compagnie d’autres jeunes. Ça lui a coûté la vie.

Le dramaturge suisse Milo Rau s’est inspiré de cette affaire pour créer “La Reprise”, une enquête sur la naissance de la tragédie à travers un fait divers. Rau rassemble des acteurs et des amateurs flamands et wallons pour reconstituer le cas sur une scène de théâtre.

La première partie de la pièce recompose le casting subi par les interprètes pour jouer les rôles des différents protagonistes: Ihsane, sa mère et un des assassins. Place ensuite à la mise en scène complète de l’histoire du jeune homme. De l’épouvantable insomnie imagée de la mère de la victime à la soirée cruciale avant le passage à tabac dans la voiture et à l’orée de la forêt. Une caméra présente sur scène permet de projeter chaque mouvement des acteurs en direct sur grand écran.

Créée à Bruxelles au KunstenFestivaldesArts, “La Reprise” a déjà effectué un passage remarqué dans différentes villes européennes : Avignon, Barcelone, Berlin, Lausanne, Frankfort, Rome, etc. La pièce, qui regroupe les six interprètes Sara De Bosschere, Suzy Cocco, Sébastien Foucault, Fabian Leenders, Johan Leysen et Tom Adjibi, permet une plongée documentaire et allégorique sur une affaire qui a marqué le pays.

Comment voulez-vous communiquer avec les morts ? Les morts ne parlent pas ”, lance Johan Leysen en début de spectacle. “ Peut-être. Mais ils nous entendent ”, finit-il par répondre quelques instants plus tard.

Sur le même sujet
Plus d'actualité