Skam Saison 3 : le retour des webséries

On les regarde quand on veut, où on veut et sur n’importe quel support. Deux séries destinées au web (re)débarquent chez nous.

skam_rtbf

Cette semaine marque le début de la troisième saison de Skam, la version franco-belge de la série norvégienne du même nom, et l’arrivée de la nouvelle websérie de la RTBF: Boldiouk et Bradock. Le troisième volet de Skam, cette série pour les jeunes et ceux qui veulent les comprendre, se concentre principalement sur Lucas (Axel Auriant) dont le quotidien va être bouleversé par l’arrivée d’un nouvel étudiant au lycée, Elliot (l’acteur et mannequin Maxence Danet-Fauvel). Après avoir abordé le cyber-harcèlement et le “slut shaming“, cette saison parle sans tabous de l’homosexualité. “Dans les deux premières saisons, Lucas se cherche, il sort avec quelques filles“, explique le réalisateur David Hourregue. Le jeune lycéen va ici se révéler et s’accepter grâce à l’arrivée d’Elliot, ouvertement pansexuel. Toujours aussi bien maîtrisée, autant dans le ton que dans le jeu d’acteurs, Skam France/Belgique continuera ensuite avec une saison 4 déjà tournée.

Dans un autre style, Boldiouk et Bradock (co-production RTBF et La Belle Équipe) raconte l’histoire d’un scénariste en panne d’inspiration qui finit par plonger dans l’univers de sa propre fiction fantastique, à la rencontre du héros qu’il a lui-même créé. Décrite comme une comédie “méta-fantastico-plouc“, cette websérie résulte d’un projet de longue haleine du réalisateur Théophile Roux: “J’ai commencé l’écriture il y a deux ans à partir d’un vieux scénario que j’avais rédigé des années auparavant“. Après Euh et La Théorie du Y, son pilote est le troisième lauréat de l’appel à projets de la RTBF. Bourrée de références à la pop-culture et à la “culture geek“ (Star Wars, Gremlins…), Boldiouk et Bradock se distingue par son ton décalé, tout en touchant un public assez large. “C’est un mec de 25 ans qui ne finit pas les choses qu’il entreprend. C’est quelque chose qui peut parler à tout le monde“, explique Toussaint Colombani, l’un des deux producteurs (La Belle Équipe). Selon lui, même si rien n’est encore confirmé, une deuxième saison est envisageable.

Sur le même sujet
Plus d'actualité