Joan Baez: The Fare Thee Well Tou

Avec The Fare Thee Well Tour Joan Baez fait ses adieux à la scène. Ça valait bien une soirée spéciale.

joan_baez_arte

Fin mai, la dernière tournée planétaire de Joan Baez, s’achèvera. Après 60 ans de carrière, la reine du folk range sa guitare, sur un magnifique au revoir à la scène et au public. Le concert a bouleversé toute l’Olympia en juin 2018. Pieds nus, face au public, la “madone des pauvres gens” a repris tous ses standards, toutes ces ballades qui ont rythmé nos vies et remué les consciences. Le timbre est voilé mais l’émotion intacte, tout comme l’élégance. Le final sur la fameuse Marche de Sacco et Vanzetti de Morricone fait monter les poils. On réalise combien elle nous manquera, cette femme droite et engagée, cet esprit libre, cette infatigable pacifiste.

On ne ratera pas, d’ailleurs, le portrait qui précède le live à 22h30, How Sweet the Sound, qui retrace tout son parcours depuis l’adolescence. “Tout le monde me connaît mais personne ne me connaît”, y note-t-elle dans l’une des interviews tournées à notre époque. À découvrir les témoignages des proches (Bob Dylan, David Crosby), les archives, les images d’aujourd’hui, on constate que cette femme sereine et cohérente méritait d’être une icône.

Sur le même sujet
Plus d'actualité