Kill Bill Volume 1 : culture pop

Double programme Tarantino où le maître, fou de ciné, s’amuse autant qu’il amuse ses fans. 

kill_bill_doc

C’est un autre passionné des mots que le petit écran met à l’honneur sur France 2 cette semaine. Des mots qui crépitent comme des mitraillettes, quand ils sortent de la bouche des protagonistes de ses films ou lorsqu’il parle de sa passion inextinguible du cinéma dont il connaît l’histoire sur le bout des doigts et des yeux. Tarantino ne vit en effet que pour le cinéma, même si la profession a accueilli froidement son génial Pulp fiction pourtant couronné par la Palme d’or du festival de Cannes. Blessé, il réalise Jackie Brown, et laisse passer le temps durant lequel il se sépare de Mira Sorvino. Puis la délivrance, Kill Bill (qui sortira en deux segments). Avec sous les traits de la Mariée vengeresse, toujours Uma Thurman. Mélangeant les genres du western, du film de sabre et du dessin animé, Kill Bill est une pure orgie visuelle, le summum de la pop culture, un chef-d’œuvre. Pareil d’Inglourious Basterds (diffusé ce soir à 21h) où une escouade façon Les 12 salopards part en guerre sainte contre Hitler et ses tristes sbires. Avec une séquence d’ouverture à faire transpirer de beauté, dédiée à son maître Sergio Leone. Du cinéma à l’état pur, jubilatoire à sauter sur son fauteuil!

Plus d'actualité