Grey Gardens : les recluses

Le destin de Big Eddie et Little Eddie, issues d’une famille très en vue, celle de Jackie Kennedy.

grey_gardens_f2

1973. Un quotidien américain consacre un petit entrefilet à deux femmes, expulsées de leur maison de Long Island. Une histoire banale somme toute, si ce n’est le patronyme de ces deux femmes: Bouvier-Beale. La descente aux enfers des membres de la famille de Jackie Kennedy interpelle deux réalisateurs bien connus, les frères Maysles, qui planchaient initialement sur un documentaire consacré à la veuve du Président.

Se rendant dans la villa baptisée Grey Gardens, ils vont tomber sous le charme de Big Eddie et Little Eddie et vont leur proposer d’être les stars de ce qui aujourd’hui encore est considéré comme un chef-d’œuvre du documentaire. Les deux femmes acceptent vite la proposition, trop heureuses de voler la vedette à leur célèbre parente. Déshéritées en raison du comportement jugé indigne de la mère, elles vivent recluses, entourées de détritus et d’animaux, dans ce qui était auparavant une fastueuse villa de vacances. Pendant les six semaines de tournage, les réalisateurs devront d’ailleurs se protéger les chevilles pour éviter les accidents. Les images entreront définitivement dans l’Histoire, comme Big et Little Eddie…

Sur le même sujet
Plus d'actualité