Anne Teresa De Keersmaeker Mitten : alors on danse ?

Un docu nous plonge dans les répétitions d’une des dernières chorégraphies d’Anne Teresa De Keersmaeker. 

anne_teresa_de_keersmaeker_belgaimage-89998497

Figure majeure de la danse contemporaine, la célèbre chorégraphe belge est un des nombreux exemples qui prouvent à quel point notre pays, aussi petit soit-il par sa superficie, regorge de talents dans tous les domaines. Renommée mondialement, la native de Malines a fondé en 1983 la compagnie Rosas, basée à Bruxelles, au Théâtre de la Monnaie, et dont le credo initial était d’affirmer que “la musique est la force motrice de la danse qui ne peut s’en abstraire”. Le documentaire diffusé sur La Trois – qui connaîtra par la suite une projection en salles – nous invite aux répétitions de Mitten wir im Leben sind, une chorégraphie qui transcrit sur scène les Six Suites pour violoncelle de Johann Sebastian Bach.

Trois danseurs et deux danseuses, dont De Keersmaeker elle-même, se lient à la musique du compositeur, accompagnés par le violoncelliste de renommée internationale Jean-Guihen Queyras. Nous les suivons dans la préparation minutieuse de chaque mouvement, répété inlassablement pour parvenir à faire totalement corps – au propre comme au figuré – avec l’œuvre originelle. Si le documentaire, de par sa nature, s’adresse avant tout aux connaisseurs et passionnés de danse contemporaine, il n’en délivre pas moins un précieux témoignage sur le travail extrêmement précis qui permet de développer, pas à pas, les fascinantes chorégraphies qui ont fait le succès d’Anne Teresa De Keersmaeker. Pour celle qui affirme que “la musique a construit (sa) relation au mouvement”, sa carrière se poursuit sans fausse note.

Sur le même sujet
Plus d'actualité