Questions à la une : matière à méditer

Entre les antidépresseurs et la pleine conscience, où sont les remèdes et jusqu'où va le business?

qalu_zen_belgaimage-143258235

Les deux enquêtes ne sont pas liées, mais elles convoquent la même quête: celle d’un équilibre émotionnel de plus en plus compliqué à atteindre, dans une société de plus en plus difficile à affronter. Dans un premier temps, Questions à la une s’intéresse au marché des antidépresseurs, ces médicaments qui sont consommés par un Belge sur neuf et sont devenus l’un des business les plus rentables de l’histoire de la médecine, au même titre que les somnifères. Problèmes: les patients ne sont pas toujours conscients des dangers qu’ils représentent, notamment au niveau de l’accoutumance, tandis que certains médecins ont parfois tendance à avoir la main légère sur la prescription. Bien sûr, face à la demande – ces dix dernières années, 80 millions de comprimés supplémentaires ont rejoint les armoires de salles de bains – l’industrie pharmaceutique se régale…

Le second reportage est un peu plus rassurant, faisant le point sur les techniques de méditation qui, aujourd’hui, sont plébiscitées par de nombreux Belges, et pas seulement ceux au mode de vie bobo-yoga-végan (biffez les clichés inutiles). La science est formelle: la fameuse « pleine conscience » permet de se mettre à l’abri du stress ambiant, de contrôler sa respiration afin de mieux réguler l’entièreté des organes du corps, mais aussi – moins de gens le savent – de ralentir le vieillissement de la peau, voire de lutter contre les douleurs chroniques liées à des maladies pesantes comme le cancer. Vu comme ça, cela ressemble au remède suprême. Certains parlent même d’une authentique révolution thérapeutique. Là encore, toutefois, quelques charlatans traînent dans les parages. La RTBF vous propose donc de vous asseoir, de vous détendre et de vous focaliser sur ses conseils qui, c’est promis, ne feront de mal à personne.

Plus d'actualité