Le plus grand des calunars

Après une série documentaire lunaire, Arte rediffuse un documenteur polémique sorti en 2002.

operation_lune_belgaimage-137834425

Certes, il ne passe qu’à 23h30 et ne constitue pas vraiment l’élément central de cette soirée spéciale consacrée à la Lune. Et certes, il date de 2002. Mais il nous semble essentiel d’insister sur la rediffusion d’Opération Lune, le fameux “documenteur” de William Karel car il n’a jamais été autant à propos. À sa sortie, Internet balbutiait encore et ne faisait pas encore office de caisse de résonance pour les théories du complot. Même si le passage de Neil Armstrong sur la Lune excite les complotistes depuis 1969. Quand, en 2002, Arte diffuse cet OVNI fait de témoignages détournés, d’anecdotes réinterprétées et de reconstitutions loufoques, les sceptiques se jettent sur le document. “C’est peut-être à cause de notre réputation de rigueur que beaucoup y ont cru. Nous avions pourtant glissé des indices pour ne pas piéger le téléspectateur, mais cela n’a pas suffi. Pour nous, il s’agissait d’un divertissement farfelu et jubilatoire, une manière de montrer en nous amusant qu’on pouvait faire dire n’importe quoi aux images et aux mots” explique un William Karel aimant rappeler les propos de François Truffaut: “un documentaire est mille fois plus menteur et manipulateur qu’une fiction, où les cartes sont mises sur table dès le départ”.

Revoir le film et comprendre sa démarche ont d’autant plus de sens que nous assistons actuellement à la généralisation des fake news. Une situation sur laquelle reviendra également le format court Square Idée, voyant dans l’alunissage de 1969 la première infox. Mais ce focus sur la seconde partie de soirée ne doit surtout pas éclipser la qualité de la série documentaire proposée en prime, Arte restant la référence lorsqu’il s’agit de vulgariser les avancées scientifiques. Loin de toute réflexion sociologique, la démarche se borne à mettre la lumière les mystères qui règnent encore sur la face cachée de la Lune, planète que d’aucuns considèrent comme la petite sœur de notre bonne vieille Terre. Plus classique mais pas sans intérêt! 

Plus d'actualité