L’hôpital en folie

Pas de répit pour les héros de Chicago Med, empêtrés dans un véritable ascenseur émotionnel.

chicago_doc

Les aficionados de Chicago Med sont sur les dents depuis la fin de la saison 2. On s’en souvient, précédemment, le Dr Daniel Charles (Oliver Platt) – en charge du service psychiatrique – s’était fait tirer dessus par un déséquilibré. Survivra-t-il à sa blessure? Et quid du meurtrier qui avait retourné son arme contre lui? Ce sont les premières questions auxquelles répondra cette nouvelle salve inédite, diffusée à partir de l’automne 2017 aux États-Unis. Quelles que soient les réponses, cette tragédie aura des répercussions sur les toubibs du Centre Médical Gaffney. À commencer par la Dr Sarah Reese (Rachel DiPillo) qui va remettre en cause les décisions du Dr Charles, son mentor. Les autres personnages ont aussi de quoi perdre leur sérénité. Robin (Mekia Cox), la fille de Charles opérée d’une tumeur au cerveau, va voir le couple qu’elle forme avec le Dr Connor Rhodes (Colin Donnell) sévèrement chahuté. A contrario, un nouveau duo pourrait voir le jour, après que April (Yaya DaCosta) et Ethan (Brian Tee) se sont embrassés.
On l’aura compris, les scénaristes ne vont pas se gêner pour bouleverser la vie des différents protagonistes. Pour le plus grand plaisir du téléspectateur, pris dans un véritable tourbillon d’événements. Mais parce qu’il faut bien un squelette pour tenir l’ensemble, les difficultés financières rencontrées par l’hôpital, géré tant bien que mal par sa directrice Sharon Goodwin (S. Epatha Merkerson), serviront de fil conducteur. Et comme le veut la tradition, des cross over avec Chicago Fire, Chicago Police et Chicago Justice – des séries évoluant dans le même univers développé par Dick Wolf – auront lieu. À ce jour, d’ailleurs, la franchise se porte correctement: seul Chicago Justice a été annulé au bout d’une fournée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité