The Sinner : l’assassin avait 11 ans

Après le succès de sa première saison menée par Jessica Biel, The Sinner reprend de plus belle. Cette fois-ci, le meurtrier est un enfant.

illu_tv-511803

La fameuse scène sur la plage de la première saison avait marqué les esprits en montrant une simple mère de famille tuer froidement un parfait inconnu à coups de couteau en pleine après-midi de détente estivale. Après une Jessica Biel assassine, cette seconde saison de The Sinner va plus loin en transformant le jeune acteur Elisha Henig en tueur de 11 ans. L’enfant empoisonne ses parents dans une chambre d’hôtel lors d’un road-trip vers les chutes du Niagara. La jeune détective Natalie Paul est chargée de l’enquête, mais fait très vite appel à un vieil ami de son père, notre cher Harry Ambrose. L’intrigue se complique lorsqu’une deuxième maman et une secte mystique débarquent dans l’équation.

Pour défendre cette seconde salve bien rodée, on salue l’arrivée d’Hannah Gross (Mindhunter), Heather Novack (The Deuce) et la magnétique Carrie Coon (The Leftovers), un trio d’actrices talentueuses et déjà bien connues du petit écran. On regrette néanmoins les dérives du scénario dans lequel le double meurtre et le mystère entourant le jeune Julian Walker (l’assassin) ne servent finalement que de prétexte à l’exploration d’une secte, phénomène déjà vu et revu dans de nombreuses fictions. On retrouve néanmoins tous ce qui a fait le succès de la première saison: suspense, jeu d’acteurs intense, plot twist et une ambiance terriblement glauque.

Derrière la caméra, les têtes n’ont pas non plus changé avec Derek Simonds (When We Rise) à l’écriture et Jessica Biel, toujours à la production. Le comédien Elisha Henig est quant à lui la vraie révélation de cette deuxième salve. À seulement 14 ans, l’acteur fait preuve d’un jeu hypnotique qui, on l’espère, lui vaudra peut-être une certaine reconnaissance aux prochains Emmy’s. Cette semi-anthologie va-t-elle donner naissance à une troisième histoire ? Rien n’a pour le moment été confirmé, mais on ne dit pas non, que du contraire ! Et pour ceux qui auraient raté la première, celle-ci est disponible sur Netflix depuis septembre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité