Prodiges: Transmission artistique

Dernière ligne droite pour les neuf finalistes qui devront convaincre un jury exigeant.

illu_tv-511801

Samedi dernier, ils étaient quatorze sur la scène du Zénith de Montpellier lors de la première soirée de sélections. Ces artistes précoces, âgés de 10 à 16 ans, s’étaient illustrés chacun dans son domaine de prédilection. Pour la finale, les trois meilleurs de chaque catégorie ( la maîtrise d’un instrument, de la danse classique et du chant lyrique.), sélectionnés par la soprano Élisabeth Vidal, le violoncelliste Gautier Capuçon et la danseuse étoile Marie-Claude Pietragalla, s’affronteront afin de remporter le titre de “Prodige de l’année 2018”. Les virtuoses seront accompagnés par l’Opéra Orchestre National Montpellier Occitanie, sous la direction de Zahia Ziouani. Cette dernière aiguillera aussi les talents dans la présentation de leur performance. En effet, les enfants sont tous bien encadrés en coulisses. Ils le vivent davantage comme une aventure plutôt qu’une compétition. Au final, ils sont devenus des amis, qui se suivent sur les réseaux sociaux, comme tous les jeunes de leur âge. La bonne humeur et la coolitude de Daphné Bürki, qui prend la suite de Marianne James, vont faire beaucoup de bien à cette soirée qui pourrait paraître un peu guindée de prime abord, du fait des disciplines très pointues exercées en plateau. Effectivement, les juges attendent beaucoup de ces prodiges. En particulier: de la précision, de la technique et surtout, de l’émotion. Il s’agit de la cinquième saison et depuis 2014, le niveau n’arrête pas de s’élever. “De génération en génération, la technicité devient de plus en plus grande.”, confie Gautier Capuçon. Marie-Claude Pietragalla, pour qui c’est la première participation, s’attend à des surprises. À raison, il est toujours étonnant d’assister à un spectacle où des enfants se confrontent à des œuvres de haut niveau…avec un tel talent.

Plus d'actualité