Miss France 2018

89e édition de Miss France : qui reprendra l'écharpe et succédera à Maëva Coucke ?

miss_france_tf1

Voilà déjà huit ans que Sylvie Tellier a repris les rênes du Comité Miss France. Avec elle, le concours de beauté ringard et décrié tend à trouver une modernité ‘girl power’. Il s’agit de renverser son principe sexiste initial et penser le gala comme une réappropriation féministe du corps et de son image. C’était une condition sine qua non à sa survie ! Lors des dernières éditions, les Miss ont joué les superhéroïnes pour faire oublier les princesses creuses. Et l’an dernier, l’élection de Miss France s’est efforcée de ne pas faire l’impasse sur le mouvement #metoo. Bien sûr, la “révolution” reste consensuelle. Encore loin de celle de l’Espagne, puisque Miss France ne concerne encore que les candidates cisgenres (donc nées femmes).

Sylvie Tellier et son comité poursuivent néanmoins l’effort dans leur communication. Ainsi, cette édition 2019 rompt avec la mixité. Son jury se compose uniquement de femmes. “Quoi de mieux que des femmes pour juger des femmes?!” a déclaré Sylvie Tellier. Autour de Line Renaud, présidente, on trouve la chanteuse Jenifer, l’ex-Miss France Laury Thilleman, l’humoriste Claudia Tagbo, la comédienne de Demain nous appartient, Maud Baeker, et la championne de tennis Caroline Garcia. TF1 insiste sur le profil de ces femmes engagées et inspirantes. Le concours de beauté suit son époque. Le temps est à la sororité. Même si l’on continue de juger les mensurations et le sourire, des caractères doivent aussi faire le show. Depuis Lille, les trente Miss sont appelées à se révéler sur des évocations du cirque ou de Bollywood. La région chère à Line Renaud a déjà fait émerger sa Miss parmi les favorites. Sœur d’un footballeur champion du monde, Annabelle Varane pourrait bien donner un nouveau titre au Nord-Pas-de-Calais.

Sur le même sujet
Plus d'actualité