Les « polémistes », ces rockstars médiatiques contemporaines

Qu'on les vénère ou qu'on les vomisse, les "polémistes" sont devenus des figures incontournables du paysage médiatique dont les chaînes ne peuvent plus se passer... au risque de se tirer une balle dans le pied.

reporters_27065329

Quelles sont les limites de la liberté d’expression, où se situe la frontière entre subjectivité et l’objectivité des journalistes et chroniqueurs, quelle distance respecter avec le monde politique pour ne pas entrer en connivence… Depuis dimanche, « l’affaire Emmanuelle Praet » a monopolisé l’attention publique et médiatique. Derrière les discussions de comptoir, la multiplication des articles de presse et les récupérations politiques, cet épisode met en évidence l’envergure nouvelle d’un personnage devenu incontournable dans la scénographie médiatique contemporaine : le polémiste.

Personnalités clivantes à l’extrême, les polémistes sont les nouvelles rockstars médiatiques. Qu’on les vénère ou qu’on les vomisse, ils boostent les audiences, galvanisent les foules et alimentent les débriefs web rédigés à la va-vite sur les sites des journaux le lendemain des émissions auxquelles ils participent. Des articles que les internautes s’empressent de commenter dans une mécanique de la surenchère… Tout un système ! Prises à leur propre jeu, les chaînes ne peuvent désormais plus se passer de ces « snipers ». Au risque de se tirer une balle dans le pied, comme l’a illustré RTL avec Emmanuelle Praet.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité