Complot au palais présidentiel

Clémentine Célarié tente de déjouer un complot à l'Élysée dans un nouvel épisode de Mystère à Paris.

mystere_elysee_f2

Lors de ce Mystère à l’Elysée, sixième volet de la collection Mystère à Paris, produite par Thalie Images, un nouveau mystère parisien se joue, toujours à la Belle Époque. Cette fois, la production a investi les salons de l’Élysée. Le palais présidentiel a accepté d’accueillir Clémentine Célarié et Gilbert Melki pour une plongée dans les couloirs du pouvoir de 1895.

Félix Faure, ici incarné par Alain Doutey, est alors président de la République. La fiction historique déploie un complot parmi l’entourage politique sur fond d’affaire Dreyfus et de conflit franco-allemand. Bien sûr, Mystère à l’Élysée n’est pas un thriller politique. L’histoire, avec ou sans H, est bien plus grivoise! Quelques scènes s’amusent d’allusions aux circonstances réelles de la mort du président Félix Faure, terrassé par une crise cardiaque dans les bras de sa maîtresse. Dans cet environnement masculin, Clémentine Célarié incarne, comme le veut le cahier des charges de la collection, une femme proactive, une ouvrière, une mère courage, prête à tout pour sauver son fils, jeune conseiller du chef d’État, lui aussi menacé.

Avec plus de 4 millions de Français en moyenne, la collection Mystère à Paris est considérée comme un succès de France 2. Elle est néanmoins très inégale. Mais pour sûr, chacun se laisse séduire par un lieu mythique, ou par les décors et les costumes d’une période, ou par ses comédiennes. Ici, les murs de l’Élysée et le casting entier valent qu’on s’y attarde. Le divertissement est là! Néanmoins, la collection pourrait bientôt tourner en rond. La caractérisation de ses héroïnes est trop convenue. C’est regrettable et dommageable. Mais Paris n’a pas encore livré tous ses monuments. Le prochain mystère à résoudre, confié à Mélanie Bernier et Pascal Elbé, aura lieu à La Sorbonne.

Plus d'actualité