Le père, les fils et le saint-esprit

Au nom du Père, la nouvelle série d'Arte, raconte le destin d'une famille guidée par la religion depuis dix générations.

 

au_nom_du_pere_doc

Après avoir dressé le portrait d’une femme politique dans l’excellente série Borgen, Adam Price revient avec Au nom du père où il s’intéresse aux tourments d’une famille danoise issue d’une très longue lignée de pasteurs. Johannes, le père (interprété par Lars Mikkelsen que l’on a vu dans House of Cards, Sherlock, The Team), vise l’évêché de Copenhague. Maniaco-dépressif et alcoolique, il excelle en tant que monarque, mais se révèle être un bien piètre mari et père de famille. August, le cadet, est le fils prodigue à qui tout réussit. Pasteur charismatique et mari aimant, il est envoyé dans un camp militaire danois au Moyen-Orient pour remplacer d’urgence un aumônier. Christian, l’aîné habitué à marcher dans l’ombre d’un père omnipotent, part en pèlerinage au Népal.

Après la politique, Adam Price s’attaque donc à la religion, un sujet éminemment politique. « En tant que télévision de service public, DR (la chaîne d’origine de la série, NDLR) attend des récits complexes sur des sujets d’envergure et j’ai immédiatement pensé à la religion, un sujet qui m’a toujours intéressé. Je crois que la religion est redevenue un important facteur politique ces vingt dernières années, avec le débat sur sa place dans nos sociétés modernes« , explique Price. Aidé dans son écriture par « une équipe de scénaristes de croyances différentes » et par un conseiller théologique, le showrunner livre une histoire familiale sensible, puissante et extrêmement bien écrite.

Portée par un casting talentueux, Herrens Veje (de son titre danois: La voie du Seigneur), décrypte aussi la place de la religion au Danemark où aucune séparation n’existe entre l’Église et l’État, et où les rangs des paroisses se vident peu à peu de leurs fidèles. À l’aide d’une esthétique saisissante et un casting talentueux, Au nom du père réussit un tour de force: rendre la religion captivante sur le petit écran.

Sur le même sujet
Plus d'actualité