Band de potes

Girls in Hawaii #gihband: Nocturne en Italie et au Canada suit le groupe en tournée, en dépassant un peu les conventions.

girls_belga

Embarquer un cinéaste dans ses malles techniques semble devenir incontournable pour toute bande de musiciens rocks qui se respecte. Girls in Hawaii est pourtant un cas à part: Antoine Wielemans, Lionel Vancauwenberghe et les autres sont généralement plutôt discrets.

S’ils parcourent le monde de scène en scène, ils laissent leurs concerts parler pour eux et se tiennent à l’écart du grand barnum médiatique. Le projet diffusé ce soir ne pouvait donc qu’être spécial. Ici, ce sont deux amis réalisateurs qui les ont suivis, chacun à leur tour. Simon Vanrie, réalisateur de clips (notamment pour Blanche et Alice on The Roof) les a accompagnés lors d’un monumental festival au Canada. Manou Milon, auteur de Bruxelles ma belle, les a filmés sur les routes d’Italie. D’un côté, une scène géante à Québec, où la bande partage l’affiche avec Beck et Phœnix. De l’autre, la rencontre avec un cover band et des moments volés dans la Botte secrète.

Les deux réalisateurs ont eu quartier libre et carte blanche. Pas de censure, pas de portes fermées, c’est le quotidien des musiciens dans ce qu’il a de plus brut, de plus vrai, qu’ils ont pu capter. Les blancs, les temps morts, les attentes, les avions, les bus, l’interminable font partie de l’expérience. Grâce à eux, on réalise combien la scène, l’adrénaline du face au public, sont des expériences uniques. Au fil des images, on se rappelle combien voir la musique en live est jubilatoire. On replonge aussi dans la pépite qu’est cet album « Nocturne » de septembre 2017. Puis surtout, on applaudit l’impeccable travail de réalisation qui sait s’effacer pour mettre en avant l’essentiel: la complicité qui unit les artistes, malgré les épreuves. Même confronté à la réalité, Girls in Hawaii reste un pur rêve d’ados bien réveillés.

Plus d'actualité