Un serial-killer incognito à Hollywood

Dans la série Barry, un tueur décide de se lancer dans une carrière d’acteur. La confrontation entre ces deux mondes s’annonce explosive.

barry_be

Si votre ambition est de binge-watcher toutes les séries récompensées aux derniers Emmy Awards, vous voici au bon endroit. Avec sept nominations au compteur dont deux récompenses pour son interprète principal Bill Hader et pour l’excellent Henry Winkler (Fonzie dans Happy Days) dans son rôle de prof de théâtre excentrique, Barry se distingue par son ton décalé. Barry Berkman est un tueur en série un brin dépressif. Il exécute ses missions machinalement, sans y prendre goût ni en être dégoûté. Envoyé à Los Angeles, il est chargé de tuer Ryan Madison, un jeune artiste fréquentant la salle de sport et le cours de cinéma. En s’infiltrant dans son univers, Barry fait la connaissance d’une bande de jeunes acteurs et finit par prendre goût au théâtre. Mais abandonner le business du meurtre en série n’est pas si facile. Barry se verra donc contraint de continuer à rendre des comptes à son patron et à une bande de Tchétchènes atypiques.

Dialogues improbables, humour noir et personnages caricaturaux composent cette comédie créée par Alec Berg (scénariste sur plusieurs épisodes de Silicon Valley et New Girl) et Bill Hader lui-même, qui se retrouve donc ici devant et derrière la caméra. Collaborateur fidèle de Judd Apatow (En cloque, mode d’emploi, SuperGrave, Délire Express,…), Hader est aussi une figure connue dans le monde de la comédie, lui qui a prêté sa voix à des personnages de L’âge de Glace 3 et du Monde de Dory. Membre récurrent du Saturday Night Live qu’il quitte en 2013, son humour et son talent sont régulièrement reconnus par la critique. Il livre dans Barry une prestation irréprochable d’un personnage à la limite de la schizophrénie. On salue aussi les performances d’Henry Winkler et Sarah Goldberg, nouveau personnage sériel que l’on adore détester. Ni complètement un thriller, ni entièrement une comédie, Barry joue de cette dualité pour un résultat (très) satisfaisant. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité