Le sondage très polémique de Fun Radio sur le viol conjugal

L'émission Lovin' Fun a invité les auditeurs à voter "pour" ou "contre" une relation sexuelle non-consentie. Les réseaux sociaux s'enflamment.

x1080-mao

Malgré #MeToo, malgré #BalanceTonPorc, il semblerait que certains médias n’ont pas évolué d’un iota. C’est le cas de Fun Radio, qui a semblé trouver de bon goût de lancer un sondage pour le moins déplacé sur Twitter. Pour agrémenter l’émission de libre-antenne «  Lovin Fun  », les animateurs ont posé cette question « Charlotte ne supporte pas que son mec lui fasse l’amour la nuit quand elle dort. Vous trouvez cela normal?« 

Évidemment, le but d’une libre-antenne, c’est de faire parler. De titiller la curiosité de ses auditeurs. Quand cette dernière est dédiée au sexe, aux problème de cœur et aux sentiments, il est clair qu’elle se doit de poser des questions un peu crues ou en abordant des sujets délicats pour faire réagir. Mais le viol conjugal ne rentre dans aucune de ces cases. Il s’agit d’un crime puni par la loi. Et très rapidement, les réseaux sociaux s’emballent.

« Bruno Guillon, une petite réaction à l’apologie du viol faite par le Twitter officiel de votre employeur ce soir ? » interpelle ainsi un utilisateur du réseau social. La question a de quoi choquer. Fun Radio demande à ses auditeurs de choisir un camp, celui du oui -et donc du viol conjugal- ou celui du non. 49% des sondés ont ainsi répondu « pour » une relation sexuelle sans consentement. Et c’est très interpellant. La Secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes du gouvernement Macron, Marlène Schiappa, n’a pas manqué de souligner l’absurdité d’une telle question sur son compte Twitter. « Bonjour @funradio_fr Ce que vous décrivez est un viol. Définition juridique: pénétration obtenue sous la menace la contrainte ou la surprise. Ce serait bien de le dire à vos auditeurs & auditrices ! »

Le post original a depuis été supprimé du compte Twitter de Fun Radio, mais le Community Manager de Lovin Fun a quand même tenu à réagir à quelques commentaires. « Nous avons justement abordé ce sujet. Ce n’est pas parce qu’on est en couple que nos corps sont à la disposition de l’autre !! Le consentement est nécessaire, même dans une relation amoureuse ! D’autant plus lorsque la personne dort, et n’est pas en mesure de dire NON #LovinFun » C’est sans doute un peu tard.

Sur le même sujet
Plus d'actualité