This is Us : Une famille en or

Toujours aussi délicate et authentique, la saison 2 est plus savoureusement déchirante que jamais.

This is Us Prod

Rarement série américaine aura autant ému que This Is Us. Difficile de ne pas se laisser séduire par la création de Dan Fogelman – ex-scénariste des studios Disney – qui, s’apparente à un conte. Cette comédie dramatique, qui bluffe par l’empathie qu’elle fait naître pour ses personnages, raconte la destinée des Pearson, une famille presque comme toutes les autres, dont l’histoire est dévoilée par des flaskbacks. Précédemment, on y a découvert comment Rebecca (Mandy Moore) et Jack (Milo Ventimiglia) sont devenus les parents de trois bambins du même âge, Kate (Chrissy Metz) et Kevin (Justin Hartley) – des jumeaux -, et Randall (Sterling K. Brown), adopté dès sa naissance. En parallèle, les épisodes reviennent sur l’adolescence et la vie de trentenaires de ces trois-là, bouleversée par la disparition de leur père.

Dans cette suite toujours programmée de façon surprenante par RTL-TVI (plus habituée à des feuilletons moins émouvants), il nous sera donné de voir si Rebecca et Jack se sont rabibochés après leur dispute dans le passé. Du côté de leurs rejetons, à l’âge adulte, Kate se lance dans la chanson, Randall envisage d’adopter un troisième enfant, tandis que Kevin, l’acteur, s’apprête à vivre une descente aux enfers. Enfin, les conditions de la mort de Jack seront révélées dans ces inédits bien plus lourds, malheureusement proposés uniquement en VF.

Sur le même sujet
Plus d'actualité