Line of Duty, séance de rattrapage

Si vous ne la connaissez pas, il est plus que temps de découvrir cette petite pépite britannique.

line_duty_f3

Gros succès outre-Manche, Line of Duty, une fiction policière lancée en 2012, gagne enfin ses galons dans l’Hexagone. Après avoir été diffusée discrètement sur France 4, puis reléguée sur France Ô, la voilà qui prend ses marques sur France 3. Et en prime time qui plus est. Pour l’anecdote, au Royaume-Uni, cette quatrième année était également marquée par le basculement du feuilleton de la chaîne BBC Two à BBC One. C’est dire sa popularité là-bas! Bonne nouvelle, il n’est pas très compliqué de se raccrocher aux wagons si vous n’avez pas encore pu découvrir cette production réaliste, dont les héros font partie d’une unité anticorruption de la police, baptisée AC-12.

Des flics contre des flics, c’est ce qui articule nos histoires, aime à préciser Jed Mercurio, le créateur de la saga accessoirement réalisateur des deux premiers épisodes (il est d’ailleurs une nouvelle fois sous les feux des projecteurs actuellement pour avoir lancé en Grande-Bretagne le feuilleton Bodyguard). Mais elles peuvent aussi présenter des crimes extérieurs qui mettent en lumière soit une connivence policière, soit une enquête bâclée. » Dans ces chapitres produits en 2017, la comédienne Thandie Newton (fraîchement vue dans Westworld) rejoint l’équipe composée depuis l’origine par Martin Compston (le détective Steve Arnott) et Vicky McClure (sa collègue Kate Fleming). Elle y incarne la capitaine Rose Huntley, chargée par ses supérieurs de mettre fin aux agissements d’un tueur en série. Son personnage est pour le moins énigmatique. « Je ne souhaitais pas qu’on puisse lire en elle comme dans un livre ouvert, ajoute le scénariste. Je veux vraiment que les téléspectateurs s’interrogent sur elle« . De quoi garantir un vrai suspense tout au long des six épisodes de cette salve. Une suite est prévue.

Sur le même sujet
Plus d'actualité