Le drame d’une naissance – Une mère sous influence

Une adaptation télévisuelle réussie du roman homonyme de Patricia MacDonald.

mere_rtbf

La réalisatrice Adeline Darraux adapte à l’écran “Une mère sous influence”, l’ouvrage de la reine du thriller Patricia MacDonald. Ce roman noir traite du baby blues sur fond d’enquête policière. Dans le téléfilm, Julie de Bona (Le Tueur du lac) interprète Claire, une mère en dépression postpartum. Hors fiction, l’actrice française a justement donné naissance à son premier enfant le 13 août dernier. La jolie brune de 37 ans portait donc déjà la vie lors du tournage qui a débuté en avril 2018. Son rôle n’était pourtant pas des plus faciles à jouer. Pour lui donner la réplique, la production a choisi une autre tête bien connue en télévision: Caroline Anglade (Meurtres à Cornouailles). Cette dernière se rend au baptême de Lucas, le fils de sa meilleure amie. Très vite, Juliette comprend que Claire ne va pas bien. Elle présente des signes inquiétants de dépression. Les deux femmes ont partagé une enfance difficile dans un foyer. Depuis, elles se vouent un soutien indéfectible. Le lendemain de la cérémonie, Claire appelle Juliette : son mari et son bébé ont été assassinés. Ni une ni deux, Juliette renonce à ses obligations et la rejoint. Au commissariat, la nouvelle fait l’effet d’une bombe. Claire a avoué le double meurtre. Le thème abordé est délicat voire tabou et c’est sans doute ce qui en fait une adaptation en télé réussie. Peut-être est-ce dû à la présence de la star du polar américain sur la plateau ? En effet, Patricia MacDonald a profité d’un séjour en France pour se rendre au bassin d’Archachon, le décor choisi l’équipe pour servir l’intrigue. Tout comme à la lecture du livre, le suspense est bien présent et l’histoire glace le sang. Pour couronner le tout, les comédiennes Julie de Bona et Caroline Anglade livrent sans doute l’une de leurs meilleures prestations.

Sur le même sujet
Plus d'actualité