La servante écarlate : Les Trumpettes de l’apocalypse

The Handmaid’s Tale n’est pas une série-phénomène comme les autres. Sa portée dépasse le plaisir du bingewatching.

handmaid_tale_doc

Quand ils ont massacré le congrès, on ne s’est pas réveillés. Quand ils ont suspendu la constitution, on ne s’est pas réveillés non plus. Et évidemment quand on se réveille il est trop tard.” Offred, la ”servante écarlate” condense ici le sens de son histoire. On n’en est pas si loin, de cette République de Gilead où les femmes ont été privées de tous leurs droits. Au fil des épisodes, les flashbacks de l’héroïne nous montreront comment notre monde a basculé dans la contre-utopie. La pollution et les maladies sexuellement transmissibles ont rendu les êtres humains infertiles. Les rares femmes encore capables de procréer sont donc séquestrées, mises au service des castes dirigeantes et violées régulièrement pour transmettre le génome. Ce sont les servantes écarlates, comme Offred, devenue utérus sur pattes.

L’intrigue sort du roman de la formidable Margareth Atwood. Lorsque cette romancière à la plume acerbe l’écrit en 1985, elle n’imagine pas Trump au pouvoir… Ses idées sonnent pourtant terriblement contemporaines, à l’époque de la remise en cause permanente du droit à l’avortement et de la culpabilisation des femmes. La série se montre plus explicite et plus politique. Le scénario insiste davantage sur le passé d’Offred et développe la montée de l’intégrisme jusqu’au basculement de la société. C’est rare qu’un format filmé apporte une vraie plus-value face à une œuvre littéraire. C’est le cas ici. Les images, l’esthétique, magnifiques, donnent corps et émotion aux idées de l’auteure. Certaines scènes sont insoutenables. Un autre coup de génie tient au choix de l’extraordinaire Élisabeth Moss (Mad Men), qui livre ici une performance bouleversante, sans quasi aucun dialogue. Les 5 Emmy Awards et les 2 Golden Globes étaient amplement mérités.

Jusqu’ici, seuls les abonnés du Série Pass de Proximus pouvaient en profiter. Cette semaine, elle apparaît sur TF1 Séries Films. La chaîne, disponible sur les bouquets de Voo et Telenet, continue à développer son offre et tient donc, enfin, ses promesses (on y annonce la diffusion de La servante écarlate depuis janvier!).

Sur le même sujet
Plus d'actualité