Star Wars Episode VIII: Des étoiles plein les mirettes

Johnson réalise un excellent épisode intermédiaire de la 3e trilogie Star Wars.

star_wars_betv

La galaxie lointaine, les lettres jaunes couchées du générique et la musique de Williams. Pour sûr, la magie opère toujours. Même si Lucas, lassé par des fans trop sourcilleux, a préféré jeter l’éponge au bout de sa 2e trilogie et offrir (enfin moyennant un chèque de 4 milliards de dollars!) la saga Star Wars et son catalogue de Lucas Films à Disney. Les puristes ont fait la moue devant le pourtant réussi 7e Star Wars du nom, parce qu’Abrams, plus que fidèle aux valeurs de la franchise, a quasiment copié-collé l’épisode IV: Un Nouvel espoir.

Les derniers Jedi commence là où terminait Le réveil de la Force: sur une île isolée, avec le premier face-à-face entre Rey, l’héroïne volontaire, et Luke Skywalker. L’affaire est grave. La survie de la Résistance ne tient plus qu’à un fil. Ou plutôt au bon vouloir de Luke. Et Rey est là pour le faire reprendre du service. C’est Ryan Johnson qui a pris les commandes de ce 8e épisode avec une séquence d’ouverture époustouflante. Le ton est donné. Il rompt avec les plans contemplatifs de la saga originelle, pour de l’action à tous crins, mais aussi des surprises inattendues et gonflées. Pas de doute, la mission est accomplie: Star Wars n’a pas fini de faire rêver.
 

Sur le même sujet
Plus d'actualité