Plongée en eaux troubles

Une quinzième salve inédite de NCIS, bousculée par une démission et du rififi en coulisse.

ncis_rtl

Le suspense n’est pas forcément insoutenable. En fin de saison précédente, deux des héros principaux de NCIS, à savoir Gibbs (Mark Harmon) et McGee (Sean Murray), se retrouvaient encerclés par des rebelles au Paraguay. Les téléspectateurs, pas dupes, s’en doutent : ces deux-là finiront bien par s’en sortir et rentrer aux États-Unis pour reprendre leurs missions. Mais voilà, leur captivité, qui ne s’éternisera pas à l’antenne, ne les laissera pas vraiment indemnes. Quelles seront les répercussions de ces événements traumatisants sur leur vie et sont-ils aptes psychologiquement à retourner au boulot ? Ce sont là quelques questions soulevées par cette salve inédite, diffusée entre septembre 2017 et mai 2018 aux USA.

Une fournée qui sera également rythmée par une arrivée et une défection notable côté casting. Dès le quatrième épisode, la série – qui reste l’une des plus suivies outre-Atlantique – accueillera en son sein la comédienne Maria Bello, révélée dans Urgences. Elle y campera le rôle de Jacqueline Sloane (dite « Jack »), une experte en psychologie médico-légale qui ne répondra pas aux ordres directs de Gibbs, mais à ceux d’un autre supérieur. De quoi créer de jolies tensions.

Si cette nouvelle venue apporte du sang neuf aux intrigues, en revanche, les aficionados doivent se faire une raison : Pauley Perrette quittera la fiction à l’occasion du 22e épisode. Celle qui incarnait Abby Sciuto était pourtant l’une des figures historiques de la production. Prévu de longue date, son départ a été mûrement réfléchi par les scénaristes. De quoi offrir une belle porte de sortie à l’actrice qui, en mai dernier, avait révélé avoir démissionné en raison de « plusieurs agressions physiques » subies sur le plateau, sans que plus d’explications aient été fournies par l’intéressée. Affaire à suivre ?

Plus d'actualité