Enfin La trêve!

Attendue depuis deux ans, la série belge revient pour une deuxième saison, et démarre le samedi 8 septembre, en exclusivité sur Proximus TV.

treve_helicotronc

Elle n’arrivera sur La Une que plus tard, à une date secret défense située entre le début de pas loin après la rentrée et l’amorce de vers la fin de l’automne. Puis ailleurs en Europe, dans le monde et même sur Netflix. Les abonnés au Movie et Series pass de Proximus TV ont donc une longueur d’avance pour découvrir cette nouvelle histoire signée des mêmes auteurs, Stéphane Bergmans, Benjamin d’Aoust et Matthieu Donck, qui assure toujours en plus la réalisation de la série.

Elle démarre à Musso, à 30 km de Heiderfeld. C’est là que vit désormais Yoann Peeters (Yoann Blanc), quatre ans après les événements sanglants qui ont mené – notamment – à la mort de Sebastian Drummer. Peeters n’a pas seulement déménagé, il a aussi quitté la police pour laisser le drame derrière lui. Jusqu’à ce que Jasmina Orban (Jasmina Douieb), la psy qui l’avait suivi à l’époque, le contacte. Un de ses patients, Dany Bastin, en réinsertion après un passage en prison, est accusé d’avoir assassiné une femme chez qui il a travaillé quelque temps comme jardinier. Dany m’a tuer? Jasmina n’y croit pas, et demande à Peeters de sortir de sa retraite pour mener l’enquête.

Pour le reste, motus. A peine sait-on qu’on reverra Sophie Breyer (qui interprète toujours le rôle de Camille, la fille de Peeters) et que l’action ne quittera pas l’univers pesant des forêts ardennaises pour une petite ville pimpante.

Sous la pression par la force des choses, à cause du succès de la saison 1 et de la longue attente – 2 ans et demi quand même – l’équipe a tenté de faire abstraction de l’enjeu pour obtenir un résultat qui satisfasse d’abord ses propres exigences de professionnels perfectionnistes. La suite ne dépend plus que du public. Nous pourrons juger très bientôt si La trêve 2 répond à ce qu’on attend de la série: un sacré bon moment de télévision qui nous donne le sentiment d’être au cinéma.

Plus d'actualité