Questions à la Une: Les Chinois vont-ils envahir la Wallonie?

Comment la Wallonie s'est-elle muée en terre d'accueil privilégiée pour les investisseurs chinois?

qalu_belga

Pour sa rentrée, Questions à la Une s’attarde sur la chaleur des relations qui lient notre petite Wallonie à la superpuissance chinoise. Ces dernières années ont en effet vu les investissements chinois gagner le sud du pays à une vitesse impressionnante. Le résultat d’un long travail de sape mené notamment par l’Agence wallonne pour l’exportation (Awex), qui se félicite de cette amitié naissante à mesure que les annonces de nouveaux partenariats potentiels s’enchaînent. Il y a quelques mois, le géant de l’e-commerce chinois Alibaba annonçait la construction d’un centre logistique de plusieurs centaines d’hectares à proximité de l’aéroport de Liège. Aujourd’hui, c’est Thunder Power, spécialisé dans la fabrication de véhicules électriques, qui s’intéresse de près à l’ancien site de production de Caterpillar à Gosselies et envisage d’y développer une partie de ces activités européennes.

Jusqu’ici, plus de 85 millions d’euros (et deux pandas) ont été investis par les entreprises chinoises en Wallonie. Le partenariat le plus marquant reste à ce jour la mise en place d’une impressionnante plateforme technologique à Louvain-la-Neuve, astucieusement nommée China Belgium Technology Center. À la clé, un foisonnement de possibilités à l’international pour nos entreprises et un joli paquet d’emplois créés en Wallonie.

La Chine semble voir notre pays comme un point de passage idéal, au cœur de la nouvelle “route de la soie” qu’elle tisse dans l’idée de renforcer ses relations commerciales avec l’Europe et l’Afrique. Mais autre chose se cache-t-il derrière cet échange de bons procédés? Questions à la Une s’est donné pour mission de le découvrir, tentant de comprendre également si, oui ou non, à terme, la Wallonie va réellement y gagner.

Sur le même sujet
Plus d'actualité