Gégé au Japon

Gérard Depardieu se paie une série documentaire et fait une apparition fracassante dans la semaine spéciale Japon d’Arte.

gerard_monde_arte

Vas-y avance!” Après avoir baragouiné quelques mots de japonais pour demander son chemin, Gérard s’empare du volant de son amie et guide Eriko Takeda pour que le convoi poursuive sa route. Même à plus de 9.600 kilomètres de chez lui, Gérard Depardieu ne perd pas le Nord. Récemment habitué à traîner en Russie ou à bouffer tout ce qui passe entre ses mains dans l’émission À pleines dents, le monstre sacré se décide cette fois à parcourir le monde pour découvrir l’âme des citoyens de la planète. “Je me sens de plus en plus vagabond, plus rien ne m’attache”, affirme celui qui débute son périple au Japon.

Répartie sur cinq émissions de 26 minutes, cette série montre un Depardieu bienveillant, goguenard et respectueux de toutes les traditions dans ses explorations artistiques, gastronomiques et spirituelles. Parfois je-sais-tout, toujours curieux, il offre un contraste saisissant entre sa fougue à l’écran et l’apaisement de sa voix off. Dès le premier épisode, sa phase de méditation assise au sein du temple bouddhiste d’Eihei-ji constitue assurément une scène culte. Du Gégé en plein.

Plus d'actualité