Shoot de testostérone

Le génie de The Shield est de retour avec S.W.A.T., une série d'action comme il les aime avec le très sexy Shemar Moore.

swat_rtl

Shawn Ryan n’est pas du genre à lâcher l’affaire. Fort du retentissement de The Shield dans les années 2000 – tout simplement LA série qui a redéfini les codes du style policier sur le petit écran -, le scénariste a tenté à plusieurs reprises de retrouver le triomphe en tant qu’auteur (l’homme est aussi producteur), avec des programmes comme The Chicago Code ou Last Resort. Manque de bol, ces deux-là n’auront pas dépassé le stade d’une saison. Mais le voilà qui renoue enfin le succès avec S.W.A.T., qu’il a co-conçu. Le feuilleton est diffusé aux États-Unis depuis l’automne dernier, et il était à peine à l’antenne que CBS augmentait  le nombre d’épisodes commandés .

Inspirée par le long métrage homonyme de 2003 (qui était lui-même dérivé de la première version de la série S.W.A.T. développée au cœur des seventies), cette production a pour vedette Shemar Moore, le Monsieur muscle récemment démissionnaire d’Esprits criminels (il jouait Derek Morgan). Il incarne ici le sergent Daniel Harrelson, surnommé “Hondo”, promu à la tête du S.W.A.T. (Special Weapons And Tactics) de Los Angeles, à savoir, une brigade d’action de la police américaine. Plusieurs personnalités l’accompagnent bien sûr dans ses missions. L’une d’elles d’ailleurs, comme un clin d’œil à The Shield, n’est autre que Kenny Johnson, ancienne star de la fiction culte. Côté mise en scène, on aperçoit un peu la patte Ryan dans les images, avec quelques plans réalisés caméra à l’épaule. Toutefois, et parce que proposé sur CBS, une grande chaîne nationale, S.W.A.T. se veut bien plus lisse que son aîné, programmé à l’origine sur le câble. Sans surprise dans sa narration, la fresque n’en reste pas moins un véritable condensé de testostérone qui devrait satisfaire les amateurs. Évidemment, une suite est déjà sur les rails.

Sur le même sujet
Plus d'actualité