La saga des soaps

Ensoleillé et moderne, Un si grand soleil, le nouveau feuilleton de France 2, fait de la concurrence à Demain nous appartient.

soleil_f2

Durant plus de dix ans, Plus belle la vie a occupé le quotidien du public et l’a accompagné dans les changements sociétaux, avec une liberté narrative que, seuls, les soap operas peuvent offrir. Une décennie d’hégémonie qui a laissé les chaînes concurrentes dans une certaine inertie. Jusqu’à l’année dernière. TF1 a dégainé Demain nous appartient, avec succès. C’est au tour de France 2 de se lancer dans la course à un horaire inédit: 20h45. La chaîne tue au passage le format court humoristique et familial que représentait Parents mode d’emploi.

En France, le soap opéra repose sur la culture du feuilleton littéraire. Alors quand TF1 et France 2 s’attellent au feuilleton quotidien, on touche davantage à ce que le pays a produit de « mieux »: la saga d’été. C’est d’ailleurs la résurrection des comédiennes qui en ont été les héroïnes. En 2018, il semble encore difficile d’entrer dans la vie des gens sans passer par les notions de mystères et de retour aux sources.

Ainsi, dans Un si grand soleil, Claire (Mélanie Maudran) revient dans sa ville natale de Montpellier, avec Théo (Gary Guénaire), son fils de 17 ans. Mais à peine a-t-elle posé ses valises que la voici accusée du meurtre de son ami d’enfance. Une fois, cette entrée en matière passée, on nous promet toujours plus de romanesque, de comédie et de sujets sociétaux, à travers ces récits multiples qui concernent toutes les générations. Le feuilleton quotidien a également pour mission de ramener le jeune public devant son petit écran. Sous le soleil de Montpellier, la vie doit, elle aussi, être plus belle! Il est si facile de se laisser prendre au jeu. Le public mordra-t-il à l’hameçon? En tout cas, Un si grand soleil se donne les moyens de le séduire. Vivre ou survivre, la saga des feuilletons, elle, ne fait que commencer.

Plus d'actualité