Dior, j’adore

Plus de 50 ans après sa mort, Christian Dior est l'objet d'un documentaire signé Frédéric Mitterrand.

dior_f3

Couturier emblématique de « l’art de vivre à la française », Christian Dior devient le sujet de Frédéric Mitterrand dans ce documentaire en deux parties, alimenté d’images d’archives parfois inédites. En 1957, année de sa mort, Christian Dior est au sommet de son art et chouchou de Marilyn Monroe et Lana Turner. Mais pour comprendre le maître de la haute couture et de la parfumerie, il faut remonter à son enfance normande à Granville, où se sont gravés ses images d’élégance féminine et ses premiers émois avec des hommes, avant une émancipation chaotique à Paris. Un portrait biographique riche et classique, malgré le ton emphatique de Mitterrand, qui lui donne un peu de désuétude.

Plus d'actualité