Allez jacter à l’est

L'équipe de Jean-Louis Lahaye conte avec brio la résistance belge face au grand Jules César.

traces_cesar_rtbf

Déjà quatre ans que Jean-Louis Lahaye troque son costume d’amuseur public pour celui de prof d’histoire. Et force est de reconnaître qu’il fait l’un comme l’autre avec le même enthousiasme et le même succès. Avec sa dizaine d’épisodes de Sur les traces., il n’a plus grand-chose à envier aux Secrets d’Histoire (dont il s’inspire) de Stéphane Bern, véritable maître du genre et figure mythique du service public français. Cette fois, l’animateur à la tête d’œuf nous donne rendez-vous à Rome, qu’il traverse gaiement sur sa Vespa, puisque c’est dans la capitale italienne que l’invité du soir est né et s’est éteint. Et si Jules César a marqué l’Histoire à l’international, il entretenait également un rapport particulier avec la Belgique. L’équipe de Jean-Louis Lahaye s’est donné pour mission de nous faire découvrir comment.

Dans sa quête de pouvoir absolu, dont il ne profitera finalement que quelques mois, César a fait couler beaucoup de sang. Et notamment chez nous, tentant jusqu’au bout d’avoir la peau d’Ambiorix, chef des Éburons. En vain, le commandant belge lui glissant constamment entre les doigts. Ambiorix est devenu un héros national mais pour cela les Belges sont-ils réellement les plus braves? Nous le saurons ce soir. Nous verrons également, 2000 ans après son succès de librairie La Guerre des Gaules, comment César a mis à profit son génie militaire pour régner sur le monde. Les documentaires historiques diffusés sur la RTBF étant d’habitude des productions françaises, il faut avouer, qu’il est plaisant de reconnaître les accents des historiens de nos contrées. En ce sens, on se réjouit des moyens mis à la disposition du réalisateur Clément Nourry, révélés par une esthétique soignée et une mise en scène maîtrisée. Avec Sur les traces., la RTBF joue dans la cour des grands.

Sur le même sujet
Plus d'actualité