Nature et traditions

Arte prend des nouvelles de nos amis les arbres en partant à la rencontre de leurs protecteurs.

histoire_darbres_belga

Les arbres sont de retour pour raconter leurs histoires toute cette semaine sur Arte. Après une première saison unanimement reconnue et placée sous le signe de la filiation (car oui, les arbres aussi se doivent d’entretenir leurs relations familiales), les réalisateurs français Christophe d’Yvoire, Henri de Gerlache et Yannick Cherel reviennent avec cinq épisodes inédits consacrés à ceux qui ont fait de leur vie un combat pour voir les arbres les plus majestueux de la planète rester debout. Ce lundi, la balade commence avec Julia “Butterfly” Hill. Cette militante américaine pour l’environnement a vécu 738 jours au sommet de Luna, un séquoia millénaire.

Julia a 23 ans lorsqu’elle lie son destin à celui de la forêt de Rosewood en Californie. Un destin mis en danger par les désirs destructeurs d’une compagnie d’abattage. Si une bande d’activistes se pressent aux racines de Luna, aucun ne souhaite l’escalader. Sauf Julia Hill. Censée y rester une semaine, elle finit par devenir une star locale et son expérience à 55 mètres du sol dure plus de deux ans. Elle ringardise le principe du tree-sitting et sauve non seulement Luna, mais aussi tous les arbres de la forêt de Rosewood. Son histoire folle ne sera pas la seule à valoir la peine durant cette semaine. On adore voyager d’un bout à l’autre de la planète pour rencontrer ces colosses aux pieds d’argile, protégés comme si leur vie en dépendait par d’irréductibles amoureux de la nature ou de fervents défenseurs des traditions. D’Éthiopie au Canada en passant par l’Inde et les États-Unis, les images nous hypnotisent. On se surprend émerveillé devant la grandeur de la nature forestière, on se sent réellement dépassé par ce qu’elle nous propose et on admire ceux qui se battent pour protéger ces êtres de bois.

Sur le même sujet
Plus d'actualité