Fort Boyard rajeunit

Belle équipe cette semaine avec Artus, Valérie Damidot, Alexandra Rosenfeld, Ariane Brodier, Cartman et Hugo Clément.

boyard_f2

Comme le Beau vélo du RAVeL, Fort Boyard est un classique estival. Un marronnier qui marque la fin de l’année scolaire. Lancé en 1990, le jeu en est donc à sa 29e édition, ce qui ne rajeunit personne, surtout Olivier Minne arrivé il y a quinze ans, déjà. Marquée par son grand âge et les rides du père Fouras, l’émission ne surprend plus et on a cru plusieurs fois que les tigres allaient quitter définitivement le Fort, suivis par Passe-Partout, Passe-Muraille, Blanche, Rouge, Mister Boo le lutteur, Felindra la dompteuse, les maîtres du temps et les autres. Pourtant, l’émission se maintient assez gaillardement. Face au match de la Coupe du Monde, elle a réussi à garder sa deuxième place avec 2 millions de téléspectateurs. Le secret? Il tient en deux points: le casting des invités, et le rajeunissement du public.

D’année en année, Fort Boyard n’a pas cessé d’évoluer. On a vu passer neuf animateurs, des personnages fantasques, des dizaines d’épreuves acrobato-sadiques, de célébrités et de variantes de la règle du jeu. Parfois cela capote, comme en 2010, quand la production a opposé trois équipes d’anonymes. Parfois on applaudit. Depuis quelques saisons, l’émission vise les enfants qui garderont toute la famille sur la chaîne. Les décors ont été relookés dans des couleurs criardes, les stars des gamins rejoignent les candidats… Et cet été, non seulement Lagaf joue les superhéros en flyboard mais les “Maîtres de la Cage” ont été remplacés par des jeunes sportifs de 11 à 15 ans. Face à ce nouveau public exigeant, les victimes volontaires de la semaine sont taty Damidot, les comiques Cartman et surtout Artus, les jolies Ariane Brodier et Alexandra Rosenfeld, et le très apprécié Hugo Clément, ex-comparse de Yann Barthès et journaliste du média web Kombini.

Sur le même sujet
Plus d'actualité