Ôtez-moi d’un doute…

François Damiens et Cécile de France: un beau duo belgo-belge pour une comédie pleine de fantaisie et de sensibilité.

otez_moi_dun_doute_doc

Si les applaudissements qui retentissent au Festival de Cannes sont parfois polis, ils n’avaient rien d’artificiel lors de la première projection d’Ôtez-moi d’un doute à la Quinzaine des Réalisateurs, en mai 2017. Et en effet, tous les doutes ont rapidement été balayés: la comédie revigorante de Carine Tardieu a fait souffler un vent de fraîcheur sur la Croisette, avant de conquérir près de 700.000 spectateurs dans l’Hexagone.

Beau parcours pour cette coproduction franco-belge qui traite subtilement de la paternité et de l’identité avec humour et tendresse. François Damiens y incarne un démineur apprenant par hasard une nouvelle qui va lui faire l’effet d’une bombe: son père n’est pas son père! Il va dès lors se mettre discrètement à la recherche de son géniteur, mais la frontière est parfois bien ténue entre les liens de sang et les liens du cœur. En s’inspirant du récit authentique d’un de ses amis, la réalisatrice a développé un bon scénario à tiroirs aux quiproquos savoureux. Aucun doute possible: bons moments garantis!

Sur le même sujet
Plus d'actualité