Anvers prise en grippe

Pour la première fois, la RTBF diffuse une série flamande en VO, Cordon, un suspense à virus!

cordon_vtm

En février 2017, La Une a passé Containment. Cette série, qui imaginait une alerte à la contamination dans une ville américaine, était un remake de Cordon, produite par la télé flamande. et, elle, inédite chez nous! Un comble (alors que BBC Four avait, elle, proposé le programme dans sa grille). Heureusement, il semblerait que nos chaînes aient enfin pris le parti de collaborer et de montrer la créativité belge de tous les côtés de la frontière linguistique. Cordon, l’original, est un vrai bon thriller et une vraie bonne surprise. Avec des moyens rikikis (on parle de 500.000 € par épisode), Carl Joos (à qui on devait déjà Alabama Monroe, césar du meilleur film étranger) réussit à garder un rythme haletant, des décors crédibles, une réalisation et des ressorts scénaristiques efficaces.

Les 10 épisodes tiennent largement la comparaison et la distance, surtout que Veerle Baetens (Magritte de la meilleure actrice en 2016) est comme toujours impressionnante. L’intrigue est identique à celle de Containement: un virus vicieux et rapide, mutation de la grippe, est diagnostiqué au centre des maladies contagieuses d’Anvers. L’institut est bouclé, avec à l’intérieur une classe de primaire, qui en faisait la visite. Les autorités vont même plus loin et mettent tout le quartier en quarantaine. La police va devoir gérer la foule et enquêter sur les origines du mal. Ils découvriront le “patient zéro” et retraceront son parcours: il s’agit d’un Afghan arrivé illégalement au port d’Anvers. Cet aspect migratoire nous a fait tiquer. Mais il faut se rappeler que la création de la série remonte à 2014. À l’époque, Théo et Jan ne répandaient pas, à ce point, leur venin dans l’opinion. Il n’en demeure que l’évolution de ce huis clos nous a vraiment tenus en haleine, bien plus que la version US d’ailleurs. Proficiaat.

Sur le même sujet
Plus d'actualité