Arrêter les truands

Enquêtes criminelles à l’anglaise, détective torturé et secrétaire talentueuse sont au rendez-vous dans C.B. Strike.

cb_strike_be

J.K. Rowling est tellement liée à la saga Harry Potter qu’on en oublierait presque qu’elle a écrit autre chose depuis la fin des aventures du sorcier le plus célèbre au monde. Il faut dire que l’écrivaine s’est montrée discrète. Entre 2013 et 2015, sous le pseudonyme Robert Galbraith, la romancière a écrit une série de romans policiers (trois au total, et bientôt quatre!) narrant les aventures londoniennes du détective privé Cormoran Strike et de sa jeune secrétaire et associée Robin Ellacott. Dans cette adaptation sérielle réalisée par Ben Richards, les deux personnages sont respectivement interprétés par Tom Burke (The Hour, Utopia) et Holliday Grainger (The Borgias, Patrick Melrose), un duo qui fonctionne d’ailleurs très bien à l’écran. 

En huit épisodes, trois enquêtes composent la première saison de cette série britannique produite outre-Manche et diffusée premièrement au British Film Institute, puis sur BBC One. Trois cas complexes résolus par le fameux Cormoran Strike, un vétéran d’Afghanistan qui mène une petite carrière de détective privé dans un bureau minable. Les trois premiers épisodes de C.B. Strike reconstituent le premier roman de cette saga, The Cuckoo’s Calling. Après le suicide d’un jeune et célèbre mannequin, le frère adoptif de cette dernière est convaincu que sa sœur ne s’est pas donné la mort et qu’il s’agit d’un meurtre. Il engage donc Cormoran Strike pour élucider ce mystère à côté duquel est passée la police. Amputé d’une jambe, ruiné et à la limite de l’alcoolisme, le détective déploie alors ses connaissances et aptitudes particulières pour résoudre l’enquête. Un personnage sombre et mystérieux et une ambiance british qui ne sont pas sans rappeler l’excellente série Sherlock de Mark Gatiss et Steven Moffat.

Sur le même sujet
Plus d'actualité