Podium: un superbe coup de marketing

Quand un magazine est modelé dans un objectif: faire la promo d’un artiste.

podium_f3

France 3, chaîne des seniors et de leurs parents, consacre ses vendredis à des soirées nostalgie et chanson française. Cette semaine, Les années Podium ressuscite les vedettes seventies lookés tuniques, ceintures et médaillon: Sheila, Mike Brant, Michel Delpech, Johnny, C. Jérôme, Martin Circus… Mais c’est au plus célèbre magazine “jeunes” de l’époque que s’intéresse vraiment le docu: Podium. Un titre racheté en 1972 par l’insatiable Claude François qui voulait à la fois multiplier ses entreprises et assurer son omniprésence sur les marchés ados. Salut les copains ne le mettait pas assez en valeur? Podium allait écraser SLC. Hyperactif et investi, Cloclo avait le marketing dans le sang. Pour lancer son magazine, il a utilisé son fan-club, créé un courrier des lecteurs, imaginé des potins, façonné des fake news (avec des reportages photo du style “Joe Dassin a sauvé la vie d’une jeune fille”)… Et vendu jusqu’à 500.000 exemplaires d’un mensuel qui parlait de lui une page sur deux. Un cas d’école du cynisme efficace analysé sans bienveillance excessive. Éclairant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité