Nick Cave se met à nu

Après la disparition de son fils, le dandy australien se laissait filmer dans son intimité.

nick_cave_prod

À sa sortie en salles en septembre 2016, One More With Feelings a autant divisé les fans de Nick Cave que les critiques. Peu habituer à dévoiler sa vie privée, l’artiste australien acceptait que les caméras du réalisateur néo-zélandais le suivent partout. Si la partie musicale du documentaire s’avère passionnante (le making of de son seizième album “Skeleton Tree”), le “portrait” dérange. On y entend Nick Cave s’empêtrer dans des réflexions interminables et nombrilistes sur l’écriture de ses textes et le réalisateur revient avec beaucoup de pathos sur la mort tragique d’Arthur Cave, fils du chanteur tombé d’une falaise de Brighton alors qu’il était âgé de seize ans.

Si Nick Cave considère ce film comme une thérapie, son épouse Susie semble mal supporter l’intrusion des caméras. À un moment, Nick Cave avoue face caméra : “je me demande pourquoi je vous laisse filmer tout ça.” Nous aussi. Une version arty (avec plans métaphoriques, caméra qui filme une autre caméra qui filme une répétition…) des Orages de la Vie. Le Nick Cave qu’on aime, celui qui chante, sera à Rock Werchter le 8 juillet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité