Meurtres à Concarneau

Héros très populaire en Allemagne, Commissaire Dupin arrive enfin sur France 3.

dupin_f3

Dupin, c’est l’histoire d’un éditeur allemand, Jörg Bong, qui se lance dans l’écriture d’un roman depuis sa résidence secondaire à Concarneau, près de Quimper. Ainsi, en 2012, il publie la première enquête du Commissaire Dupin sous le pseudonyme de Jean-Luc Bannalec. Cet amoureux de Georges Simenon a su séduire les lecteurs. Très vite, ils s’attachent à ce personnage de citadin grognon, mis au vert par sa hiérarchie, et en redemandent! Le succès de librairie donne naissance à cette série policière balnéaire, diffusée dès 2014, sur le service public ARD, dans laquelle le héros prend vie sous les traits de l’acteur suisse Pasquale Aleardi.

Ce commissaire Dupin est donc un parisien muté en Bretagne, suite à une sanction disciplinaire. Mais le personnage préfère faire des mystères. Dans ce premier épisode, Dupin découvre le caractère breton, les peintures de Gauguin et les vieux drames familiaux. Ce héros, plutôt charmeur, va devoir apprivoiser la terre des Celtes. Ses paysages, ses villages et ses hommes. Quelque part entre Barnaby et Doc Martin, Commissaire Dupin s’inscrit dans la transition éditoriale des dimanches de France 3. La série rurale est sympathique, mais affreusement mal doublée. Le charme de l’étrangeté ou l’audio rédhibitoire… À chacun de choisir alors s’il peut s’attacher aux histoires et aux personnages. Si vous restez, peut-être, pourrez-vous participer à l’engouement général.

Car, tourné en Bretagne, ce concept allemand pose un regard amusant, et amusé, sur la culture française. C’est aussi une énorme carte postale. Le succès de ce commissaire outre-Rhin amène avec lui des milliers de touristes germaniques sur la péninsule. Étonnant. Plus fort que tous les reportages patrimoniaux !

Plus d'actualité