Le dolce rital

Personne ne bouge!, le magazine culturel d’Arte fond cette semaine pour le regard de braise de Marcello Mastroianni.

marcello_mastroianni_belga

“Marcello, come here!”, s’exclame Anita dans la fontaine. L’acteur fétiche de Fellini baisse légèrement la tête. Regarde la femme en robe noire. Frisson. Mastroianni. Le charme, l’élégance, la solitude, la voix tendre. Et l’exigence de cinéphile dans ses choix de carrière. Il a pris des risques, jamais craint le ridicule, rigolé beaucoup, incarné la gravité souvent. Plutôt qu’une bio classique, le magazine pop et chic nous promène dans ses films, s’attardant sur Otto e mezzo (Huit et demi), dans la Cinecittà des sixties, puis sur la scandaleuse Grande bouffe. À cette bouffée de souvenirs et de bonheur pur, Arte ajoute une vraie bonne interview, intime, garantie sans promo, tournée à Paris en 1987. Mi piace!

Sur le même sujet
Plus d'actualité