Lafont la forme

Arte diffuse un documentaire sur Bernadette Lafont intitulé "Et Dieu créa la femme libre". Tout est dans le titre.

lafont_belga

Obsédée par Brigitte Bardot, Bernadette Lafont a marqué la Nouvelle vague française par sa franchise, sa liberté et son audace. Elle envisageait pourtant un tout autre parcours. “Je rêvais studios, Hollywood, couleurs. J’aurais voulu être Leslie Caron dans Un Américain à Paris”, confie-t-elle lors d’un entretien accordé à Esther Hoffenberg. Admiratrice de l’actrice, la réalisatrice propose un documentaire sous forme d’hommage direct à l’héroïne de L’effrontée et La maman et la putain, dont elle parcourt la vie de ses Cévennes natales à sa vie parisienne. Précédé par la diffusion d’Une belle fille comme moi, ce portrait subjectif éclaire avec justesse une figure plutôt méconnue du cinéma français.

Sur le même sujet
Plus d'actualité