Les Pigeons changent de coach

Nouveau switch, mais au sein de la RTBF cette fois: Sébastien Nollevaux laisse la présentation d'On n'est pas des pigeons à Benjamin Maréchal.

pigeons

Coup de blues pour les accros d’On n’est pas des pigeons. Sébastien Nollevaux, qui présentait le magazine des consommateurs avertis depuis sept ans, change de casquette. Dans le cadre de la réorganisation de la RTBF, il se dirige vers la production info. A la fin de la saison (le 15 juin en radio, le 29 en télé), il fera ses adieux à une émission qui a largement convaincu le public et lui a offert une belle notoriété, dans une ambiance de complicité et de bonne humeur. Sur la page Facebook de l’émission, il a laissé un message sympathique et chaleureux – comme lui: «Cela fait maintenant 14 ans qu’on partage des moments, vous et moi, à travers la télévision et la radio. Dans quelques jours, je tournerai la page! J’ai décidé de rejoindre le côté obscur!… mais rassurez-vous hein… rien de grave!!! Et si je rejoins l’ombre, c’est dorénavant pour mettre les autres en lumière… chacun son tour! 🙂»

C’est Benjamin Maréchal qui prendra la relève à la rentrée. Un choix logique. L’animateur est passé par les Pigeons où il a présenté la revue de presse et 3 minutes pour convaincre. De plus, après l’arrêt en télé de Ah, c’est vous! en juin 2017, puis son départ de C’est vous qui le dites en janvier dernier, il n’avait plus d’émission attitrée. Cette nomination tombe à point. D’abord pour On n’est pas des pigeons, qui a perdu des plumes ces derniers mois et qui a besoin de rafraîchir un peu sa formule – la lassitude des 7 ans existe aussi dans les formats d’émissions. Mais aussi pour Maréchal qui a quitté l’antenne après des polémiques très médiatisées sur sa façon de traiter certains sujets. L’effet vases communicants a de bonnes chances de faire du bien au magazine, en lui donnant un nouveau ton, «plus corrosif et plus mordant», et à son présentateur pitbull qui, en défendant les consommateurs, s’assure d’être du bon côté du conflit.

Rendez-vous donc le 27 août sur VivaCité, et le 3 septembre sur La Une pour découvrir, selon les mots de la RTBF, «des pigeons au plumage ragaillardi» dans un nouveau décor. Une équipe «plus réactive à l’actualité du jour» qui rencontrera davantage les téléspectateurs en Wallonie et à Bruxelles. Mais les mots d’ordre ne changent pas: révélations, rigueur, transparence et objectivité.

En attendant il reste quelques jours pour savourer l’esprit famille qui règne autour de Sébastien Nollevaux et réveiller les audiences avant son départ de l’émission – et de l’antenne.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité