Des requins et des hommes

Des scientifiques étudient le fonctionnement de la plus grande meute de requins au monde.

700_requins_arte

En Polynésie, une horde de 700 requins s’est installée dans la passe de l’atoll de Fakarava, une vallée de coraux. Un rassemblement de cette densité est unique au monde. Sous la houlette du biologiste, marin et photographe Laurent Ballesta, une vingtaine de plongeurs et scientifiques vont tenter, pendant cinquante jours, de comprendre pourquoi les requins sont si nombreux et pourquoi ils se regroupent dans cette petite vallée marine de 200 mètres de long. Ce groupe sauvage serait-il en fait une meute organisée? À l’aide d’outils technologiques de pointe, les scientifiques vont équiper 40 requins d’émetteurs et placer des balises réceptrices et caméras tout au long de l’atoll pour établir tous les faits et gestes des poissons à travers une cartographie 3D: trajectoires, regroupements, attaques et stratégies. Et comme les requins sont trop méfiants le jour, l’équipe de Ballesta est obligée de plonger la nuit, quand la horde est complètement désinhibée par la chasse.

Dans les profondeurs noires de la mer, les plongeurs se fondent dans la horde de squales jusqu’à en faire partie. « Personne auparavant n’avait osé plonger la nuit dans la passe comme nous l’avons fait », explique Laurent Ballesta. « Nous avons acquis plus de confiance en comprenant que nous n’étions pas des cibles, mais des obstacles pour les requins. Prendre conscience de cela nous a permis des découvertes inédites, qui ont mené à cette nouvelle expédition ». En plus de ce magnifique documentaire, Arte propose à ses spectateurs deux expériences en réalité virtuelle sur l’application arte360VR. L’une au cœur des préparatifs à la base de Fakarava et l’autre au milieu des requins éclairés par la lune et les halos des plongeurs. Des images inédites et intenses qui donnent envie de jouer au Commandant Cousteau.

Sur le même sujet
Plus d'actualité