Le Versailles secret de Marie-Antoinette

Si Marie-Antoinette justifie sa réputation de pétasse, elle n'avait pas mérité ce destin pourri…

versailles_rtbf

À 14 ans, quand elle a appris qu’elle allait épouser le futur roi de France, l’archiduchesse autrichienne a dû se réjouir de monter sur un si joli trône. Si elle avait su… Nous sommes en 1770. Louis XV, le grand-père du dauphin, règne depuis 55 ans. Arrivée en France sans bien connaître la langue, Marie-Antoinette abandonne sa famille, ses demoiselles de compagnie et même ses bagages pour épouser un ado timide de 15 ans. La fête sera grandiose, jusqu’à ce qu’un feu d’artifice provoque un incendie et une vague de panique. Bilan: 132 morts et des centaines de blessés. Ça ne se passe pas mieux sous la couette. Louis a “l’aiguillette nouée” – il est impuissant à cause d’une malformation de l’appareil génital. Aussi humiliés l’un que l’autre, les jeunes mariés peinent à forger une complicité. Il faudra attendre sept ans pour qu’un chirurgien libère le roi.

Devenu Louis XVI en 1774, le roi est studieux et appliqué, ennuyeux comme la pluie pour la petite reine qui organise des fêtes, perd des fortunes au jeu, invite ses amis au Petit Trianon et joue à la bergère au Hameau de la reine, ce faux village créé sur mesure qui vient d’être restauré à Versailles. C’est sur cette période insouciante et ce décor féerique que se concentre Retour aux Sources. Avant que la réalité de la vie et la situation de la France rattrapent l‘exilée. Avant qu’elle perde son fils aîné, peu avant la prise de la Bastille. Avant qu’elle soit incarcérée, séparée de son jeune fils puis de sa fille, avant qu’on exécute son mari, qu’on l’accuse d’espionnage et d’inceste. Marie-Antoinette est morte guillotinée le 16 octobre 1793, sur la place où avait été tiré le feu d’artifice qui fit tant de morts au moment de son mariage. Elle avait eu le temps de comprendre ses erreurs, pas d’avoir une deuxième chance.

Sur le même sujet
Plus d'actualité