Cyclisme : le tour avant l’heure

70e du nom, le Critérium du Dauphiné reste pour beaucoup la dernière grande répétition avant la Grande Boucle, qui s’élancera le 7 juillet.

cyclisme_belga

Même s’il ne parvient pas à encore – totalement – se défaire de l’une ou l’autre affaire, (comme une, actuelle, traînant autour de Christopher Froome), le cyclisme, sport de loin le plus contrôlé au monde, s’est considérablement assaini, ces dernières années. De quoi lui faire voguer de record en record, que ce soit au niveau de ses affluences sur la route que sur écran, avec des audiences, dans nos contrées, tutoyant voire dépassant parfois celles du football, le sport-roi…

Ce n’est donc pas un hasard si, depuis quelques années, France Télévision et la RTBF, parmi d’autres grandes chaînes, n’hésitent plus à diffuser l’intégralité de ce Critérium du Dauphiné qui, par sa longue histoire (Bobet, Anquetil, Merckx, Hinault ou Indurain sont d’anciens vainqueurs), son splendide parcours et son toujours solide plateau de concurrents, s’assimile à un mini-Tour de France: à juste titre, puisqu’il est courant que plusieurs coureurs du Top 10 de cette course se retrouvent dans celui de la Grande Boucle, quelques semaines plus tard. Rigoberto Uran et Romain Bardet, premiers dauphins de Froome lors du dernier Tour, font ainsi partie des candidats à la succession du Danois Jakob Fugslang, vainqueur surprise l’an dernier.

Ce dimanche, à Valence (en France), c’est un prologue individuel de 6 kilomètres qui entamera le bal, suivi de deux étapes de plaine, un contre-la-montre par équipes (mercredi) et particularité: quatre étapes de montagnes consécutives jusqu’à l’arrivée dimanche prochain, autour du Mont-Blanc, l’épreuve circulant trois jours en Savoie. Spectacle et belles images en perspective, donc.

Sur le même sujet
Plus d'actualité